Flux RSS

VENTE DESIGN CHEZ ARTCURIAL – MARDI 31 MAI 2016 20H

Publié le

Toutes les infos sur le site d’Artcurial

NEWS @ GALERIE ALEXANDRE GUILLEMAIN

Publié le

Plus d’infos sur le site de la Galerie Alexandre Guillemain

LAMPE ELMO PAR JOE COLOMBO – FORMA E FUNZIONE 1971

Publié le

LAMPE ELMO PAR JOE COLOMBO - FORMA E FUNZIONE 1971

FAUTEUIL CULBUTO PAR MARC HELD – KNOLL 1967

Publié le

FAUTEUIL CULBUTO PAR MARC HELD – KNOLL 1967
Disponible à la Galerie Meubles et Lumières

EXPO « PIERRE PAULIN, ELYSEE PALACE » @ GALERIE JOUSSE ENTREPRISE (13/05 au 11/06)

Publié le

A partir du 13 mai et jusqu’au 11 juin, la Galerie Jousse Entreprise propose son exposition « Pierre Paulin, Elysée Palace » dans la foulée de la grande rétrospective au Centre Pompidou à Paris.

La France découvre le travail de Pierre Paulin (1927-2009) pendant le salon des Arts ménagers en 1953. Dès l’année suivante, il est édité par la firme Thonet. À partir de 1958, il entame une collaboration de douze années avec la société hollandaise Artifort. C’est durant cette période que sont créés le mythique fauteuil Ribbon chair et la chaise Little tulip. Le designer français révolutionne le mobilier avec des créations avant-gardistes, mais également avec l’utilisation de nouveaux tissus comme le jersey. Grâce à la modernité de son style et à la fonctionnalité de ses pièces, il est choisi pour concevoir l’aménagement des appartements privés à l’Élysée du Président Pompidou, en 1971. Au programme, et en collaboration avec le Mobilier National, la salle à manger, le fumoir et le salon des tableaux. Pour ce dernier, une série de fauteuils et de canapés, des chaises et tables dites «trèfle» en référence à leur piétement ainsi que des lampadaires, sont imaginés. Durant l’année 1971, quelques-unes de ces pièces sont éditées, à peu d’exemplaires, par le Mobilier National, par Alfa International (assises et tables trèfle) ainsi que par La Compagnie Verre Lumière, pour les luminaires. Ce mobilier est très rare sur le marché de l’occasion, et recherché par les galeries et les collectionneurs fortunés. Les fauteuils et canapés sont réédités depuis quelques années par Ligne Roset dans des proportions et des finitions assez éloignées des originaux. Sollicité par le président Pompidou lui-même, Paulin dira de ce projet qu’il fût l’un de ceux pour lesquels il accorda le plus d’attention, réalisant des espaces à la fois poétiques et chaleureux.

Texte : Damien PIERRE – ALADIN Mars 2015 – Les commandes spéciales.

EXPO « POUL KJAERHOLM » – JACKSONS GALLERY @ BERLIN (30/04 au 30/07)

Publié le

JACKSONS GALERY KJAERHOLM EXPO BERLINSi vous êtes de passage à Berlin du 30 avril au 30 juillet 2016,  n’hésitez à découvrir la rétrospective sur Poul Kjaerholm proposée par la Galerie Jacksons.

EXPO « PIERRE PAULIN » @ CENTRE GEORGES POMPIDOU (11/05 au 22/08)

Publié le

PIERRE PAULIN CENTRE POMPIDOU 2

Avec plus de soixante-dix pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins inédits, l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à Pierre Paulin propose une traversée de tout l’oeuvre du designer et de quarante années de création. Elle présente des pièces phares devenues des « icônes » de l’histoire du design – Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip… – et fait la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, la déclive, la tente, etc. Des pièces rares des années 1950 et des prototypes sont également dévoilés dans l’exposition.

En 1971, Pierre Paulin est choisi par Claude et Georges Pompidou pour revisiter l’aménagement des appartements privés du Palais de l’Elysée. En 1984, c’est au même designer que fait également appel François Mitterrand pour concevoir l’architecture intérieure et le design de son bureau présidentiel.

L’exposition invite le visiteur à établir un dialogue entre corps et confort. Parce que les recherches de Pierre Paulin ont été sans cesse motivées par les thèmes du confort et d’un nouvel art de vivre -au ras du sol par exemple, le parcours propose au public de s’asseoir dans les sièges les plus emblématiques du créateur, des rééditions mises à la disposition des visiteurs.

L’exposition présente, enfin, une reconstitution inédite du living room de la Calmette, la villa dessinée dans les Cévennes par le designer dans les années 1990 : le public y expérimente un épais diwan (tapis) glissant le long d’un mur, se retournant sur le sol et accueillant quatre fauteuils Tongue.

PIERRE PAULIN CENTRE POMPIDOU

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 541 autres abonnés