Flux RSS

PIERRE PAULIN – PREMIERE PERIODE : 1952-1959 @ GALERIE PASCAL CUISINIER

Publié le

PIERRE PAULIN  PREMIERE PERIODE 1952 1959 GALERIE PASCAL CUISINIER 2

En écho à l’ensemble des hommages rendus au designer Pierre Paulin, la Galerie Pascal Cuisinier a choisi de présenter un chapitre plus méconnu du travail du créateur, à savoir ses toutes premières années de création. Pierre Paulin est l’un des créateurs français les plus reconnus et les plus importants de sa génération. Il a été régulièrement mobilisé pour des commandes prestigieuses, comme en témoignent les ensembles dessinés pour l’Elysée en 1971 et en 1984, sous les mandats de Georges Pompidou puis de François Mitterrand. Sa notoriété résulte également de son travail sur le siège pour le fabricant hollandais Artifort. Les premières années du jeune designer sont remarquables car elles préfigurent déjà le Pierre Paulinde l’équilibre et de l’harmonie, de l’intelligence et du fonctionnalisme, qui se révèlera au grand public. Pierre Paulin étudie à l’Ecole Camondo jusqu’en 1950 avant d’intégrer l’agence Marcel Gascoin, sur les recommandations de l’un de ses professeurs Maxime Old. Il rencontre alors les designers Michel Mortier, Joseph André Motte et Pierre Guariche qui défendent également un design simple, épuré et rationnel, au service du plus grand nombre et non d’un style esthétique.

Dès 1953, Paulin se distingue au Foyer d’aujourd’hui en présentant son « appartement idéal » autoédité. Il est alors repéré par Meubles TV qui édite certaines pièces de l’ensemble, dont la célèbre banquette 119. Entre 1954 et 1967, Thonet France l’invite à concevoir une large gamme de sièges et de mobilier à destination des collectivités. Puis il devient en 1958 le designer phare de Harry Wagemans d’Artifort. Avec ce focus, la Galerie Pascal Cuisinier souhaite mettre en avant les premières créations du designer, qui s’inscrivent en pleine phase avec celles d’une génération féconde de premiers designers français, composites du paysage de la création nationale pendant les Trente Glorieuses. Les oeuvres présentées résument en effet les enjeux de cette période d’après guerre : la restructuration des espaces dans l’habitation lors de la Reconstruction invite à la recherche d’un mobilier fonctionnel de qualité, fabriqué en série et accessible au plus grand nombre.

La galerie présentera certaines des pièces les plus rares et les plus emblématiques de cette époque telle que l’exceptionnelle coupe aux nénuphars issue de la collection personnelle de Pierre Paulin, produite en seulement deux ou trois exemplaires ; le Grand Chandelier 129 édité par Disderot, ainsi que la rare Banquette 119, pied métallique, éditée chez Meubles TV en 1953.

PIERRE PAULIN  PREMIERE PERIODE 1952 1959 GALERIE PASCAL CUISINIER 4
Galerie Pascal Cuisinier – 13 rue de Seine – 75006 Paris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :