Flux RSS

Archives de Tag: expo

EXPO « VERRE LUMIERE EDITION » @ GALERIE MEUBLES ET LUMIERES – du 08/03 au 28/04

Publié le

Photo_ensemble_luminaires_Verre_Lumiere - copie

La Galerie Meubles et Lumières a le plaisir de vous présenter cette exposition sur l’éditeur Verre Lumière, comprenant une quarantaine de modèles différents, fruit de nombreuses années de recherches. Verre Lumière est une société française créée en 1968 par le maître verrier Max Ingrand (ancien directeur artistique de Fontana Arte de 1954 à 1967), la société Mazda (filiale de Thomson) et la compagnie Saint-Gobain (forte de sa longue expertise dans la fabrication du verre).

C’est le designer Ben Swildens, déjà célèbre pour sa lampe œuf éditée par Fontana Arte, qui est promu directeur artistique de la nouvelle société. Tandis que la direction commerciale de Verre Lumière est confiée à un homme clé de l’aventure, Jacques Vidal, avec lequel Max Ingrand avait collaboré 15 ans auparavant pendant la construction du paquebot France. Ce chantier, symbole du luxe français, était sûrement le signe annonciateur de la naissance de Verre Lumière, qui alliera le savoir faire artisanal français à la modernité de ses designers, représentant ainsi la quintessence de la création française qui rayonnera dans le monde entier jusque dans les années 80.

La mission de l’entreprise est la création – fabrication d’éclairage contemporain souvent sur-mesure. De par sa formation, Max Ingrand privilégie l’utilisation du verre dans ses réalisations. Pour exemple sa célèbre lampe en verre opalin (modèle 1853) créée en 1954 et initialement éditée par Fontana Arte puis distribuée par Verre Lumière. La spécificité technique de ce matériau confère une diffusion douce et homogène de la lumière. Cette opaline sera une des signatures de Verre Lumière, souvent associée à l’acier inoxydable, l’aluminium, et le laiton.

Un des aspects du travail de Verre Lumière est de concevoir, en étroite collaboration avec les architectes, des projets d’éclairage spectaculaires, adaptés à la spécificité des lieux créés, dans une vision d’unité de l’architecture et de la lumière. La société collaborera avec tous les grands noms de l’architecture de l’époque au travers de chantiers prestigieux en France (Siège social de Peugeot à Paris, éclairages de l’école Polytechnique de Palaiseau, siège et agences de la banque Rothschild, La Grande Motte etc…). Mais également dans le monde entier, comme le palais du Shah d’Iran (Sabine Charoy), l’ambassade de France au Brésil à Brasilia (Michel Boyer), l’hôtel Cosmos en Russie. Cette étroite collaboration entre designers et architectes au sein de Verre Lumière a aussi permis l’élaboration de collections de luminaires haut de gamme de formes contemporaines – lampes, lampadaires, appliques et suspensions – proposées à ces mêmes architectes mais aussi distribuées et vendues en petites séries au sein de son magasin emblématique du Faubourg Saint-Honoré, conçu par Ben Swildens, ainsi que par un réseau de quelques enseignes reconnues. Ce sont ces luminaires exclusifs et rares que la galerie Meubles et Lumières réunit ici pour la première fois.

Parmi les pièces exposées, les lampes et lampadaires de Michel Mortier en métal laqué et verre opalin, celles de Max Ingrand en laiton, ou encore les lampes écran de Michel Boyer, partagent la même élégance moderne dans la sobriété des lignes. La lampe « paravent » de Jean-Pierre Vitrac, la lampe à système de Pierre Soulié et l’extraordinaire lampadaire articulé en métal chromé conçu par Ben Swildens pour le showroom Peugeot de l’avenue de la Grande-Armée, ajoutent une grande ingéniosité technique. En somme le luxe chez Verre Lumière s’incarne dans une parfaite maitrise d’exécution et un choix de matériaux de grande qualité. Il s’inscrit aussi dans cette vision futuriste propre à la décennie 1970.

Texte et photos via Galerie Meubles et Lumières

Publicités

EXPO « PIERRE CARDIN : LES SCULPTURES UTILITAIRES » @ 10 CORSO COMO – MILAN

Publié le

Le concept store 10 Corso Como à Milan vous propose jusqu’au 1er mai 2017 son exposition « Pierre Cardin : Les Sculptures Utilitaires ».

Sculptures Utilitaires est une collection de meubles de design créés par le Studio Pierre Cardin dans les années 1970. Il s’agit de sculptures qui ajoutent à leur fonction décorative celle de l’utilité. Cachés habilement par des formes sinueuses, les «Sculptures Utilitaires» cachent meubles ou accessoires d’usage courant qui trouvent utilité dans tous les foyers. Pierre Cardin a commencé sa production de meubles haute couture en 1977, comme relance aux créateurs français à plus d’imagination en matière de mobilier : en résulte une collection complète de meubles élégants aux formes sinueuses qui peuvent trouver leur place dans tous les intérieurs. Le Studio Pierre Cardin a produit des sculptures d’incroyable valeur artistique en reprenant parfois certains thèmes caractéristiques de ses collections de mode. Le thème de L’amour en est un exemple, la ligne de sculptures Homme et femme a été créée par reprise de la célèbre robe Espace.

Pierre Cardin s’amuse à considérer le meuble comme une robe en sculpture : « C’est idiot de placer un meuble contre un mur, si mes meubles sont recto verso, c’est pour être vus sous tous les angles. De dos comme de face ». C’est le concept à partir duquel va partir la ligne créative du Studio Pierre Cardin, la rendant unique et inimitable.
Expo Pierre Cardin - 10 Corso Como Milan - The Good Old Dayz 1

EXPO GEORGES CANDILIS CHEZ ATELIER JESPERS @ BRUXELLES DU 22/01 AU 31/01/2016

recto- invitEn marge de la prestigieuse foire d’art BRAFA à BruxellesL’Atelier Jespers propose une exposition du mobilier réalisé par l’architecte Georges Candilis ( 1913-1995) du 22.01 au 31.01 2016 sous le commissariat de Clément Cividino. « Ce mobilier met en lumière l’héritage du trio moderniste français : Le Corbusier, Charlotte Perriand et Jean Prouvé avec lesquels Georges Candilis à collaboré en tant qu’architecte sur les projets de la Cité radieuse de Marseille, L’université de Berlin, gymnase de Cachan, le centre atomique de Marcoule … »

Présenté à Design Miami Basel ainsi qu’à la Fondation Vasarely, c’est au tour de Bruxelles d’accueillir cette exposition qui dévoilera une facette méconnue de cet architecte visionnaire à travers une sélection unique de mobiliers qui allie fonctionnalité et modularité. Georges Candilis, disciple de Le Corbusier, produit d’une façon sobre et humaniste, jouant sur les rythmes des façades et l’emboîtement des volumes.

Ces dernières années, nombreux bâtiments réalisés par Candilis  ont été labellisés Patrimoine XXème par les autorités Françaises comme le village vacances CAF « Les Carrats  » à Port-Leucate (Aude) pour lequel il dessine un mobilier original avec la collaboration d’Anja Blomstedt, architecte d’intérieur Finlandaise et collaboratrice de Charlotte Perriand. Ces meubles ont été fabriqués et montés par la les ateliers Sentou alors éditeurs de Roger Tallon et Sori Yanagi. Edition rare, fabriqué à la main, à quelques centaines d ‘exemplaires ce mobilier était destiné uniquement pour ces habitations saisonnières. Leur forme simple et brut évoque directement les créations exemplaires de Gerrit Rietveld. Georges Candilis & Anja Blomstedt nous offre un design particulier, radical et sobre dont la beauté vient de l’extrême simplicité des influences nordiques.

Attaché à l’idée de loger le plus grand nombre, Georges Candilis consacra l’essentiel de son activité à la conception de programmes de logements de grande ampleur. Son implication et son influence font de lui l’un des architectes les plus originaux de la grande vague de constructions sociales des années 60 et nous incite encore aujourd’hui à réfléchir sur la façon dont la société contemporaine construit son lien avec son passé.

gc ecole maternelle hexacube g candilisjpg les carrats g candilis2 les carrats g candilis1 vaisselles les carrats-crop-u18763 candilis_mobilier_furniture_chairs-crop-u18324 equerreds g candilis-crop-u18320

EXPO « LUMIERES EN MOUVEMENT » CHEZ A1043 @ PUCES DE ST OUEN

A1043 - Stand 230 - Paul Bert 1

Nouveau venu sur le Marché Paul Bert depuis quelque semaines, Didier Jean Anicet nous propose actuellement son exposition « Lumières en Mouvement ». Ce spécialiste en luminaires du XXème siècle nous livre ici une sélection pointu avec des pièces peu courantes de Gino Sarfatti, Tito Agnoli ou bien Giuzeppe Ostuni entre autres. Nhésitez pas à venir découvrir son espace sur le stand 230 de l’allée 6.

A1043 - Stand 230 - Paul Bert 2 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 3 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 4 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 5 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 6 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 7 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 8 A1043 - Stand 230 - Paul Bert 9A1043 – Marché Paul Bert – Allée 6 – Stand 230 – Puces de St Ouen

MON EXPO : « 50 LUMINAIRES DE 1950 À 1980 » CHEZ LIGNE ROSET REAUMUR – LE 1ER MARS 2015

expo 50 luminaires roset x the good old dayz_HD

Le dimanche 1er mars et jusqu’au 8 mars 2015, je m’associe de nouveau avec Ligne Roset Réaumur pour une exposition intitulée « 50 luminaires des années 50 à nos jours » ; une mise en scène originale consacrée aux luminaires en cette année 2015 déclarée Année Internationale de la Lumière par l‘UNESCO. Ligne Roset propose depuis quelques années une gamme élargie de luminaires contemporains qui dialoguera avec  ces 50 luminaires d’époque de 1950 à 1980. Une sélection majoritairement italienne et française avec des designer mythiques et moins connus du grand public tels que Gino Sarfatti, Pierre Guariche, Joe Colombo, Jacques Biny, Vico Magistretti ou Alain Richard, ainsi que des éditeurs tels qu’Arteluce, Disderot, Stilnovo, Arredoluce, Luminalite, Flos, Oluce… mais aussi quelques pièces hollandaises et scandinaves.

Vernissage le 1er Mars à 14h30 chez Ligne Roset Réaumur – 68 rue réaumur – 75003 Paris.

Partenaires : Modernariato, Galerie Alexandre Guillemain, A1043, Les Passions de Tom, Resource, et Design Museum.

serge mouille x joe colombo_HD gea gianni colombo_HD

BOOKS PART 12 : EILEEN GRAY

Publié le

eileen gray centre pompidou x the good old dayz

Encore peu connue du public français, Eileen Gray est pourtant l’auteur de célèbres pièces de mobilier présentes dans les plus grandes collections publiques et privées. Elle figure parmi les designers et architectes majeurs du XXe siècle. Ses prototypes – paravent en briques laquées, fauteuil Bibendum, Table ajustable, suspension Aéroplane, maison en bord de mer E1027 – définissent une nouvelle esthétique, une modernité sensible. Le Centre Pompidou offre à cette pionnière à l’esprit libre la rétrospective la plus complète jamais réalisée sur son oeuvre. A travers de nombreuses contributions, cet ouvrage fait découvrir les différentes facettes de cette artiste, peintre de formation, qui évolue du dessin aux objets en laque, du design textile à la décoration intérieure, de l’architecture à la photographie, et brosse un vaste panorama de plus de soixante-dix ans de création ininterrompue.

Disponible ici.

WONDER VINTAGE MARKET AU CENT QUATRE A PARIS

Après une première cession réussie dont je vous parlais ici et la, le Wonder Vintage Market revient et nous donne rendez-vous les 1er et 2 décembre au Cent Quatre – 5 rue Curial à Paris pour une seconde édition du plus grand marché mode et design vintage de la capitale! Au programme : vètements, mobilier, bijoux et accessoires des années 50 à 80 avec la présence, notamment, de Tack Market, Funky Walls, Le Téléphone Vintage, ou Smeg, mais également une expo de voitures anciennes, un studio photo, des concours, et plein d’autres surprise! Save the date!