Flux RSS

Archives de Tag: pierre guariche

REPORT PHOTO : EXPO « 50 NUANCES DE BLANC » @ GALERIE PASCAL CUISINIER – 9 Sept. au 14 Oct.

C’est tout en blanc que s’effectuera la rentrée à la galerie Pascal Cuisinier pendant que la biennale battra son plein. En effet, le galeriste spécialisé dans le design français des années 50 a sélectionné dans sa collection 50 pièces, des plus connues aux plus rares, pour déplier toutes les nuances possibles de cette non-couleur tellement chic.

Si les années 50 en France s’identifient souvent au piètement tubulaire laqué noir, les exceptions ne manquent pas et de nombreux meubles, sièges ou luminaires ont eu une version blanche au tout début des années 50 mais aussi à la charnière avec les années 60’. Cette non-couleur capable de transformer l’objet qu’elle habille grâce d’abord à la laque, qui couvre le métal des piètement des premiers meubles de Philippon Lecoq puis ceux de l’A.R.P., les tôles perforées des luminaires de Pierre Guariche ou ceux d’Alain Richard. Mais le blanc recouvre aussi meubles et tables basses grâce au stratifié ou à l’opaline, enfin il créé une lumière subtile par l’introduction du plexiglas dans le luminaire à partir de 1958.

Ces matériaux ont vieilli bien sûr. Cela leur confère aujourd’hui une patine et de multiples nuances allant du blanc glacé des marbres et des verres teintés dans la masse, jusqu’aux ivoires profonds des fils Isogaine des chauffeuses d’André Monpoix ou des luminaires de Pierre Guariche créant toute une palette à la fois chic, subtile, sophistiquée et pour autant sobre et sans ostentation, comme bien souvent dans les créations françaises de cette époque.

La galerie ne s’est pas privée d’utiliser la gamme exceptionnelle des blancs qu’offrent les matières des tissus d’éditeurs contemporains comme Pierre Frey pour recouvrir une très belle collection de chaises, de fauteuils et de canapés d’époque. Et elle ne se privera pas non plus d’une mise en scène tout en blanc du sol au plafond seulement nuancée par les éclairages de la collection de luminaires.

Publicités

EXPO « 50 NUANCES DE BLANC » @ GALERIE PASCAL CUISINIER – 9 Sept. au 14 Oct.

Publié le

C’est tout en blanc que s’effectuera la rentrée à la galerie Pascal Cuisinier pendant que la biennale battra son plein. En effet, le galeriste spécialisé dans le design français des années 50 a sélectionné dans sa collection 50 pièces, des plus connues aux plus rares, pour déplier toutes les nuances possibles de cette non-couleur tellement chic.

Si les années 50 en France s’identifient souvent au piètement tubulaire laqué noir, les exceptions ne manquent pas et de nombreux meubles, sièges ou luminaires ont eu une version blanche au tout début des années 50 mais aussi à la charnière avec les années 60’. Cette non-couleur capable de transformer l’objet qu’elle habille grâce d’abord à la laque, qui couvre le métal des piètement des premiers meubles de Philippon Lecoq puis ceux de l’A.R.P., les tôles perforées des luminaires de Pierre Guariche ou ceux d’Alain Richard. Mais le blanc recouvre aussi meubles et tables basses grâce au stratifié ou à l’opaline, enfin il créé une lumière subtile par l’introduction du plexiglas dans le luminaire à partir de 1958.

Ces matériaux ont vieilli bien sûr. Cela leur confère aujourd’hui une patine et de multiples nuances allant du blanc glacé des marbres et des verres teintés dans la masse, jusqu’aux ivoires profonds des fils Isogaine des chauffeuses d’André Monpoix ou des luminaires de Pierre Guariche créant toute une palette à la fois chic, subtile, sophistiquée et pour autant sobre et sans ostentation, comme bien souvent dans les créations françaises de cette époque.

La galerie ne s’est pas privée d’utiliser la gamme exceptionnelle des blancs qu’offrent les matières des tissus d’éditeurs contemporains comme Pierre Frey pour recouvrir une très belle collection de chaises, de fauteuils et de canapés d’époque. Et elle ne se privera pas non plus d’une mise en scène tout en blanc du sol au plafond seulement nuancée par les éclairages de la collection de luminaires.

FAUTEUILS SG1 DEMONTABLE – PIERRE GUARICHE – SIEGES TEMOINS 1960

Publié le

FAUTEUILS SG1 DEMONTABLE - PIERRE GUARICHE - SIEGES TEMOINS 1960

FAUTEUILS PREFACTO – PIERRE GUARICHE – AIRBORNE 1950

Publié le

FAUTEUILS PREFACTO - PIERRE GUARICHE - AIRBORNE 1950

CHAISES TULIPE – PIERRE GUARICHE – STEINER 1954

VENTE « PIERRE PERRIGAULT – LA PASSION DU DESIGN » @ PIERRE BERGE & ASSOCIES AUCTION – 20 JUIN 18H

Publié le

Pierre Perrigault se présente lui-même comme un « promoteur de mobilier ». Grand Homme du Design en France, il s’est toujours attaché à mettre en avant une ligne, un style, une image, toujours en étroite collaboration avec chaque créateur, chaque architecte, chaque industriel, chaque éditeur, liant alors, au-delà de simples relations professionnelles, des amitiés fortes et durables. Avec sa galerie, Meubles et fonction, et son rôle au sein de la Société des Artistes Décorateurs (SAD), Pierre Perrigault fut l’une des figures de proue pour la reconnaissance du Design en France. Après d’importantes donations au Musée des Arts Décoratifs et au Centre Pompidou, Pierre Bergé & associés est honoré de réaliser une vente sur cet esthète du Design pour rendre hommage à l’homme, à sa passion, à l’empreinte qu’il a laissée sur la création, et ainsi mettre en avant les designers qu’il a défendus durant toute sa vie. Deux volets rythmeront alors cet évènement majeur. La première partie de la vacation sera consacrée à la galerie Meubles et fonction, que Pierre Perrigault et son épouse Alice ont créée en collaboration avec Étienne Fermigier en 1959. Défenseur du « Meuble Essentiel », à la recherche perpétuelle de nouveaux talents, Meubles et fonction était un véritable livre ouvert sur la culture contemporaine durant les cinq décennies de son existence. Promoteur du Design français tout d’abord, mais aussi danois et italien, la vente rassemblera des pièces que Pierre Perrigault mettait en avant au sein de cet espace unique en France : Le Corbusier, Charlotte Perriand, Étienne Fermigier, Michel Mortier, Michel Cadestin, Riccardo Blumer, Arne Jacobsen, Pierre Paulin.

Pierre Perrigault s’est impliqué dans de nombreux projets pour soutenir la création contemporaine et la promouvoir : des écoles aux institutions, il a toujours épaulé les designers dans leur volonté de créer. Vice-président de la SAD, il a alors été au plus proche des talents, et a participé grandement à la renommée de cette manifestation de premier plan qui rythmait chaque année la vie du Design français, sous la verrière du Grand Palais. Avec des personnalités comme Jean-Louis Berthet ou encore Jean- Pierre Khalifat, cette association – première association loi 1901 – permit de mettre en avant tous les grands noms du Design et les faire connaître au plus grand nombre. Ce deuxième volet de la vente rendra alors hommage aux designers qui exposèrent au SAD : Antoine Philippon et Jacqueline Lecoq, Pierre Guariche, Mathieu Matégot, Jean-Louis Laporte, Jean-Louis Berthet. Portant son nom, la vente s’est construite en étroite collaboration avec Pierre Perrigault lui-même, et sa femme Alice. Des provenances exceptionnelles marqueront cette vacation, les designers eux-mêmes, leur famille, les architectes et chaque acteur de l’époque ont répondu présent pour cette vente évènement. Une vente en hommage à la passion de Pierre Perrigault, pour transmettre l’héritage de sa vision du Design.

Vente design Pierre Perrigault - Pierre Bergé PBA 20 juin 21

Toutes les infos sur PBA Auctions

VENTE DESIGN SELECTED – 22 JUIN 18H @ PIASA

Publié le

Toutes les infos sur le site de Piasa