Flux RSS

Archives de Tag: pierre paulin

VENTE DESIGN @ PIERRE BERGÉ & ASSOCIES 11 DEC. 2017

 

Toutes les infos sur le site de Pierre Bergé & Associès

Publicités

DESIGN IS BACK @ FIAC 2017

Pour sa 44ème édition qui s’est tenue du 19 au 22 octobre 2017 à Paris, la FIAC a accueilli au Grand Palais une sélection de galeries parmi les plus importantes de la scène artistique internationale. La foire renforce la présence des galeries de premier plan, couvrant les périodes moderne et contemporaine, et renouvelle son soutien aux galeries émergentes au travers d’une promotion 2017 du Secteur Lafayette qui ne manquera pas de surprendre par sa fraîcheur, sa diversité et sa pertinence.
La foire, événement incontournable cet automne, confirme l’attractivité de la place de Paris sur le marché et réintroduit, cette année, le design avec la participation de 5 galeries reconnues internationalement pour leur expertise dans le domaine du design du XXème et du XXIème siècle : Jousse Entreprise, Galerie kreo, LAFFANOUR – Galerie Downtown, Eric Philippe et Galerie Patrick Seguin.

FIAC 2017 DESIGN 2

REPORT PHOTO : EXPO « 50 NUANCES DE BLANC » @ GALERIE PASCAL CUISINIER – 9 Sept. au 14 Oct.

C’est tout en blanc que s’effectuera la rentrée à la galerie Pascal Cuisinier pendant que la biennale battra son plein. En effet, le galeriste spécialisé dans le design français des années 50 a sélectionné dans sa collection 50 pièces, des plus connues aux plus rares, pour déplier toutes les nuances possibles de cette non-couleur tellement chic.

Si les années 50 en France s’identifient souvent au piètement tubulaire laqué noir, les exceptions ne manquent pas et de nombreux meubles, sièges ou luminaires ont eu une version blanche au tout début des années 50 mais aussi à la charnière avec les années 60’. Cette non-couleur capable de transformer l’objet qu’elle habille grâce d’abord à la laque, qui couvre le métal des piètement des premiers meubles de Philippon Lecoq puis ceux de l’A.R.P., les tôles perforées des luminaires de Pierre Guariche ou ceux d’Alain Richard. Mais le blanc recouvre aussi meubles et tables basses grâce au stratifié ou à l’opaline, enfin il créé une lumière subtile par l’introduction du plexiglas dans le luminaire à partir de 1958.

Ces matériaux ont vieilli bien sûr. Cela leur confère aujourd’hui une patine et de multiples nuances allant du blanc glacé des marbres et des verres teintés dans la masse, jusqu’aux ivoires profonds des fils Isogaine des chauffeuses d’André Monpoix ou des luminaires de Pierre Guariche créant toute une palette à la fois chic, subtile, sophistiquée et pour autant sobre et sans ostentation, comme bien souvent dans les créations françaises de cette époque.

La galerie ne s’est pas privée d’utiliser la gamme exceptionnelle des blancs qu’offrent les matières des tissus d’éditeurs contemporains comme Pierre Frey pour recouvrir une très belle collection de chaises, de fauteuils et de canapés d’époque. Et elle ne se privera pas non plus d’une mise en scène tout en blanc du sol au plafond seulement nuancée par les éclairages de la collection de luminaires.

VENTE DESIGN @ LECLERE MDV – 19 SEPT. 2017

Publié le

Toutes les infos sur le site de Leclere MDV

EXPO « 50 NUANCES DE BLANC » @ GALERIE PASCAL CUISINIER – 9 Sept. au 14 Oct.

Publié le

C’est tout en blanc que s’effectuera la rentrée à la galerie Pascal Cuisinier pendant que la biennale battra son plein. En effet, le galeriste spécialisé dans le design français des années 50 a sélectionné dans sa collection 50 pièces, des plus connues aux plus rares, pour déplier toutes les nuances possibles de cette non-couleur tellement chic.

Si les années 50 en France s’identifient souvent au piètement tubulaire laqué noir, les exceptions ne manquent pas et de nombreux meubles, sièges ou luminaires ont eu une version blanche au tout début des années 50 mais aussi à la charnière avec les années 60’. Cette non-couleur capable de transformer l’objet qu’elle habille grâce d’abord à la laque, qui couvre le métal des piètement des premiers meubles de Philippon Lecoq puis ceux de l’A.R.P., les tôles perforées des luminaires de Pierre Guariche ou ceux d’Alain Richard. Mais le blanc recouvre aussi meubles et tables basses grâce au stratifié ou à l’opaline, enfin il créé une lumière subtile par l’introduction du plexiglas dans le luminaire à partir de 1958.

Ces matériaux ont vieilli bien sûr. Cela leur confère aujourd’hui une patine et de multiples nuances allant du blanc glacé des marbres et des verres teintés dans la masse, jusqu’aux ivoires profonds des fils Isogaine des chauffeuses d’André Monpoix ou des luminaires de Pierre Guariche créant toute une palette à la fois chic, subtile, sophistiquée et pour autant sobre et sans ostentation, comme bien souvent dans les créations françaises de cette époque.

La galerie ne s’est pas privée d’utiliser la gamme exceptionnelle des blancs qu’offrent les matières des tissus d’éditeurs contemporains comme Pierre Frey pour recouvrir une très belle collection de chaises, de fauteuils et de canapés d’époque. Et elle ne se privera pas non plus d’une mise en scène tout en blanc du sol au plafond seulement nuancée par les éclairages de la collection de luminaires.

GALERIE JOUSSE ENTREPRISE @ PARIS

Petit aperçu de la sélection du moment à la Galerie Jousse. Vous y trouverez de rares pièces de Maria Pergay et Pierre Paulin qui dialoguent habilement avec des luminaires de Gino Sarfatti et Serge Mouille ainsi que du mobilier d’architecte signé Jean Prouvé ou Pierre Jeanneret. Pour compléter le mobilier, vous pouvez découvrir des céramiques de Georges Jouve et Kristin McKirdy. Si vous souhaitez admirer ou acquérir ces créations d’exception : rendez-vous au 18 rue de Seine à Paris.

Galerie Jousse x The Good Old Dayz 2

CANAPE C565 PAR PIERRE PAULIN – ARTIFORT 1965

Publié le

CANAPE C565 PAR PIERRE PAULIN - ARTIFORT 1965

Disponible le 26 juin à 14h30 dans le cadre de la vente Design – Art Moderne – Art Contemporain chez Cornette de Saint Cyr – Bruxelles.