Flux RSS

Archives de Tag: pierre paulin

REPORT PHOTO @ PAD PARIS 2017

Publié le

Événement fondateur pour les amateurs et collectionneurs internationaux d’Art et de Design, le PAD réinvente depuis 20 ans le cabinet d’amateur et l’éclectisme, discernant les aspirations esthétiques et plastiques de son époque pour offrir un écrin intimiste à ceux qui, par héritage et par passion, ont élu les Arts Décoratifs et le Design comme le cœur de leur collection.

Chaque édition évolue pour faire naître des dialogues inédits entre l’Art Moderne, le Design Historique et Contemporain, les Bijoux, les Arts Premiers, et affirmer une personnalité et un point de vue unique de l’Art de Vivre et de Collectionner. Le magnétisme du PAD, c’est l’invitation à pénétrer dans une collection personnelle, conçue par une sélection de marchands français et internationaux, tous plus pertinents dans leurs domaines, pour s’adresser à chaque collectionneur passionné venu du monde entier.

Le PAD propose un parcours exceptionnel du Beau, une résonance stimulante entre les oeuvres mais également entre les spécialités et les personnalités des marchands. Un véritable Salon où l’oeil est sans cesse en alerte, les esprits toujours éveillés, le lieu où se révèle et se construit le goût contemporain pour les Arts Décoratifs des XXème et XXIème siècles.

Un grand bravo à la Galerie Alexandre Guillemain pour son Prix du design contemporain avec ses vases de Rowin Atelier

PAD 2017 x the good old dayz 2

PAD 2017 x the good old dayz 13

VENTE « DESIGN : PROVENANCES » @ ARTCURIAL – 28.02.2017 20H

« On sait l’importance de la provenance dans le pédigrée d’un objet. Son origine, son histoire, ses propriétaires prestigieux successifs sont autant d’informations essentielles que les collectionneurs scrutent avant d’acquérir une pièce. Pour sa première vente de l’année, le 28 février prochain, le département Design d’Artcurial a choisi de proposer une vacation de 75 lots, sur cette thématique. Chacun des objets sera présenté par le prisme de sa Provenance. On trouve les premières pièces de mobilier de Pierre Guariche présentées au Salon des Arts Ménagers de 1951 ; le mobilier de la galerie de Steph Simon, le premier à avoir misé dans les années 50 sur les designers français mais également des meubles de Charlotte Perriand pour les Arcs ; des chaises Standard de Jean Prouvé commandées après la seconde guerre mondiale pour les salles de réunion de la Sécurité sociale à Paris ou encore une borne d’éclairage public du Corbusier provenant de Firminy. »

vente-design-provenances-artcurial-28-fevrier-3

vente-design-provenances-artcurial-28-fevrier-2

Toutes les infos ici

REPORT PHOTO – DESIGN>ICONS @ AMSTERDAM

Quelques photos souvenirs du rendez-vous immanquable pour tous les amoureux du design et du mobilier vintage : le Design>Icons à Amsterdam. La soixantaine d’exposants présents venus de toute l’Europe nous a gâté encore une fois avec un belle sélection, outre les classiques habituels : chaises Herman Miller, Harry Bertoia, Arne Jacobsen, Warren Platner, ou Pierre Paulin etc, il était également possible de trouver quelques pièces un peu moins courantes  comme ce fauteuil karuselli du finlandais Yrjo Kukkapuro et beaucoup de petits objets de décoration originaux.

Rendez-vous le week end du 7 et 8 avril 2018 pour la prochaine édition.

Toutes les infos sur Design>Icons

VENTE DESIGN « HEAVY METAL » @ ARTCURIAL 25 OCTOBRE 2016

Toutes les infos sur ARTCURIAL

BRUSSELS DESIGN MARKET – 10/11 SEPT. 2016

Petit aperçu de ce que vous pouviez trouver il y a 10 jours lors de la 22ème édition du Brussels Design Market. Une sélection de marchands venus de toute l’Europe ont investi les salles d’exposition 3 et 4 de l’ancien site industriel « Tour & Taxi ». L’occasion de venir chiner à prix intéressant des pièces iconiques d’Arne Jacobsen, Florence Knoll, George Nelson ou encore Pierre Guariche. Rendez-vous le 18 Mars 2017 pour la prochaine cession.

brussels-design-market-x-the-good-old-dayz-2

EXPO PIERRE PAULIN @ CENTRE POMPIDOU

Designer, architecte d’intérieur, créateur, Pierre Paulin sculpte l’espace, l’aménage, le « paysage ». Ses environnements, ses meubles, ses objets industriels, se mettent au service du corps. Avec plus de soixante-dix pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins inédits, l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à Pierre Paulin propose une traversée de tout l’oeuvre du designer et de quarante années de création. Elle présente des pièces phares devenues des « icônes » de l’histoire du design – Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip… – et fait la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, la déclive, la tente, etc. Des pièces rares des années 1950 et des prototypes sont également dévoilés dans l’exposition.

En 1971, Pierre Paulin est choisi par Claude et Georges Pompidou pour revisiter l’aménagement des appartements privés du Palais de l’Elysée. En 1984, c’est au même designer que fait également appel François Mitterrand pour concevoir l’architecture intérieure et le design de son bureau présidentiel.

L’exposition invite le visiteur à établir un dialogue entre corps et confort. Parce que les recherches de Pierre Paulin ont été sans cesse motivées par les thèmes du confort et d’un nouvel art de vivre -au ras du sol par exemple, le parcours propose au public de s’asseoir dans les sièges les plus emblématiques du créateur, des rééditions mises à la disposition des visiteurs.

L’exposition présente, enfin, une reconstitution inédite du living room de la Calmette, la villa dessinée dans les Cévennes par le designer dans les années 1990 : le public y expérimente un épais diwan (tapis) glissant le long d’un mur, se retournant sur le sol et accueillant quatre fauteuils Tongue.

pierre-paulin-center-pompidou-10

PIERRE PAULIN – PREMIERE PERIODE : 1952-1959 @ GALERIE PASCAL CUISINIER

Publié le

En écho à l’ensemble des hommages rendus au designer Pierre Paulin, la Galerie Pascal Cuisinier a choisi de présenter un chapitre plus méconnu du travail du créateur, à savoir ses toutes premières années de création. Pierre Paulin est l’un des créateurs français les plus reconnus et les plus importants de sa génération. Il a été régulièrement mobilisé pour des commandes prestigieuses, comme en témoignent les ensembles dessinés pour l’Elysée en 1971 et en 1984, sous les mandats de Georges Pompidou puis de François Mitterrand. Sa notoriété résulte également de son travail sur le siège pour le fabricant hollandais Artifort. Les premières années du jeune designer sont remarquables car elles préfigurent déjà le Pierre Paulin de l’équilibre et de l’harmonie, de l’intelligence et du fonctionnalisme, qui se révèlera au grand public. Pierre Paulin étudie à l’Ecole Camondo jusqu’en 1950 avant d’intégrer l’agence Marcel Gascoin, sur les recommandations de l’un de ses professeurs Maxime Old. Il rencontre alors les designers Michel Mortier, Joseph André Motte et Pierre Guariche qui défendent également un design simple, épuré et rationnel, au service du plus grand nombre et non d’un style esthétique.

Dès 1953, Paulin se distingue au Foyer d’aujourd’hui en présentant son « appartement idéal » autoédité. Il est alors repéré par Meubles TV qui édite certaines pièces de l’ensemble, dont la célèbre banquette 119. Entre 1954 et 1967, Thonet France l’invite à concevoir une large gamme de sièges et de mobilier à destination des collectivités. Puis il devient en 1958 le designer phare de Harry Wagemans d’Artifort. Avec ce focus, la Galerie Pascal Cuisinier souhaite mettre en avant les premières créations du designer, qui s’inscrivent en pleine phase avec celles d’une génération féconde de premiers designers français, composites du paysage de la création nationale pendant les Trente Glorieuses. Les oeuvres présentées résument en effet les enjeux de cette période d’après guerre : la restructuration des espaces dans l’habitation lors de la Reconstruction invite à la recherche d’un mobilier fonctionnel de qualité, fabriqué en série et accessible au plus grand nombre.

PIERRE PAULIN – PREMIERE PERIODE  1952-1959 @ GALERIE PASCAL CUISINIER 1