Flux RSS

EXPO RENE-JEAN CAILLETTE – 09/09 au 22/10 @ GALERIE PASCAL CUISINIER

Designer, architecte d’intérieur, graveur ou encore peintre, René-Jean Caillette, homme aux multi-facettes, est mis à l’honneur par l’exposition rétrospective organisée par la galerie Pascal Cuisinier du 09 septembre au 22 octobre 2016. L’occasion pour le public de découvrir ou redécouvrir l’œuvre d’un des designers les plus inventifs et brillants des Trente Glorieuses.

René-Jean Caillette est le plus âgé des « premiers designers » français mais certainement un des plus talentueux. Elève brillant, en 1937, le jeune homme sort major de sa promotion de l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués (Duperré). Tout juste diplômé, il fait ses débuts dans le Faubourg St-Antoine puis se lance dans la création de modèles de série faisant de lui un des précurseurs du design français. Polyvalent, il continue de développer son talent de graveur. Cette activité parallèle perdure jusqu’à la fin de sa carrière, puisque en 1990 il reprend son travail sur l’eau forte, et plusieurs expositions personnelles lui sont consacrées. René-Jean Caillette est un membre actif et dynamique du groupe Saint-Honoré1 dont il est l’initiateur en 1949; de l’Association des Créateurs de Mobilier en Série (A.C.M.S.) en 1953 qui défend les droits d’une profession naissante, ainsi que membre fondateur du Groupe 42 dont Charron est l’initiateur en 1954. La présence de René-Jean Caillette lors des grandes manifestations nationales – salon de la Société des artistes décorateurs, Salon des Arts Ménagers – ou internationales – Triennales de Milan, Expositions Universelles – lui fait acquérir la reconnaissance à la fois de ses pairs et du public. Investi dans la promotion du design d’après-guerre, il s’associe avec les meilleurs éditeurs de l’époque : Airborne, Steiner (sièges), Disderot (luminaire), Charron (mobilier) et s’essaie dans l’emploi de nouveaux matériaux mis sur le marché : contreplaqué, inox, rotin, plastique. Soucieux de transmettre son savoir et partager son expérience, il se consacre à l’enseignement au sein de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD) de 1954 à 1972, et à l’Ecole supérieure des arts graphiques (ESAG Penninghen) de 1969 à 1981 où il y retrouve tous ses confrères. Suite à la disparition de René-Jean Caillette en 2004, l’ensemble de ses créations est légué à l’association des Petits Frères des Pauvres qui les disperse en 2006 chez Tajan dans une vente hommage. L’exposition dédiée à René-Jean Caillette organisée, dix ans après, par la galerie Pascal Cuisinier redécouvre son travail; et lui rend ce qu’il mérite : une place de premier plan dans le paysage du design historique français. La galerie Pascal Cuisinier présentera à l’occasion de cette exposition exceptionnelle une sélection de pièces rares et parmi les plus illustres telles que l’iconique chaise Diamant, la table basse GC56 à l’épaisse dalle de verre de Saint-Gobain, mises en scène au milieu d’un ensemble de documents d’époque prêtés par les musées français et par la famille.
expo-jean-rene-caillette-pascal-cuisinier-the-good-old-dayz-1
Texte : Galerie Pascal Cuisinier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :