Flux RSS

Archives de Catégorie: EXPO/ SHOP REPORT

GALERIE PATRICK SEGUIN – Mars 2020

Publié le

Pierre Jeanneret

Au début des années 1950, Pierre Jeanneret commence un nouveau projet à Chandigarh (Inde) à l’invitation de son cousin Le Corbusier qui y conçoit et développe un ensemble architectural sans précédent. Le Corbusier abandonnant le projet à mi-chemin, Jeanneret en devient l’Architecte en chef et le concepteur du développement urbain. Parallèlement il crée toute une typologie de mobilier destiné à équiper les bâtiments administratifs, et quelques maisons individuelles.

Jean Prouvé

Après des débuts dans la ferronnerie d’art, Jean Prouvé découvre la soudure électrique et diverses techniques de façonnage qu’il applique à la tôle d’acier, matériau qui lui permet d’obtenir un « corps creux ». L’emploi de ce matériau se retrouve dans la plupart des meubles de sa création. Dès les années 1930, Jean Prouvé affirme d’emblée la particularité de sa démarche : fabriquer des meubles en séries sur des machines industrielles.

Charlotte Perriand

Après des années de collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, liberée d’une esthétique conventionnelle, oriente son esprit vers le travail du bois où elle trouve son épanouissement à la suite d’un séjour de 4 ans au Japon. Mais c’est surtout après-guerre que Charlotte Perriand élabore une conception nouvelle de l’habitat en conférant à ses réalisations une dimension humaine et créant ainsi une synthèse entre la tradition et l’industrie.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la Galerie Patrick Seguin.

UNE NUIT A L’HOTEL 3 ROOMS by AZZEDINE ALAIA @ PARIS

Hotel 3 rooms Azzedine Alaia x The Good Old Dayz 3

« Dans la rue de Moussy, rue calme de l’emblématique quartier du Marais, se trouve un immeuble particulier du 17ème siècle, ancienne fabrique de montres et de matelas. Pas de vitrine mais une plaque discrète. Sonnez et entrez dans l’univers  d’un des plus grands couturiers de notre siècle : Azzedine Alaïa.

Fidèle en amitié et ouvert aux nouvelles rencontres et aux échanges, le couturier était connu pour les déjeuners et dîners qu’il organisait quotidiennement dans son vaste espace boutique-atelier-showroom-galerie-hôtel-cuisine rue de Moussy.

L’Alaïa Inn, hôtel minimaliste avec 3 appartements privés et confidentiels, véritables odes au mobilier design, vous permet de pénétrer, le temps d’un séjour, cet univers à la fois intime et convoité. Osez déjeuner autour d’une table signée Jean Prouvé, ou prenez le temps de vous installer dans des sièges Pierre Paulin.

Azzedine Alaïa aimait les designers de renoms et une partie de sa collection privée se trouve dans ces appartements grand luxe. »

Hotel 3 rooms Azzedine Alaia x The Good Old Dayz 11

Texte via Alaia-Inn et photos by The Good Old Dayz

PIERRE PAULIN, UNE PENSEE AU PRESENT @ SOTHEBY’S PARIS

« Depuis quelques années, Sotheby’s, sous l’égide du département Design dirigé par Florent Jeanniard, rend hommage aux grandes figures du design du XXe siècle en organisant des expositions monographiques, comme celles qui furent dédiées à Jacques Lacloche, Pierre Staudenmeyer et, plus récemment, Diego Giacometti et Pierre Cardin. En 2020, c’est au célèbre designer français, Pierre Paulin, qu’une exposition sera dédiée du 31 janvier au 6 février prochain dans notre galerie parisienne.

Près de 40 pièces de mobiliers, luminaires et maquettes seront présentées, incluant des modèles iconiques, dessinés entre les années 1970 et 2000 par Pierre Paulin, comme les mobiliers de l’Elysée, les bibliothèques modulaires U, la Déclive, le Tapis-Siège ou encore l’ensemble Dune. Pendant une semaine, l’exposition, sous le commissariat de Paulin, Paulin, Paulin, retracera le travail de ce designer à la carrière exceptionnelle.

Alice et Benjamin Paulin : « Avec Paulin, Paulin, Paulin, ce que nous aimons, c’est raconter une histoire. Nous avons un lien familial et passionné vis-à-vis de l’oeuvre de Pierre Paulin et notre moteur est de la faire vivre à travers des projets bien spécifiques comme cette exposition que nous sommes heureux de mettre en scène chez Sotheby’s. »

A travers leur projet, Paulin, Paulin, Paulin, Alice, Benjamin et Maïa Paulin, entendent prolonger l’œuvre de Pierre Paulin en diffusant, valorisant et préservant les œuvres du designer. Leur but est d’offrir un panorama enrichi du travail du Pierre Paulin afin de rendre visible l’incroyable modernité d’un créateur en perpétuelle recherche.

Dans une démarche de préservation et de protection du patrimoine, Paulin, Paulin, Paulin recherche, répertorie et classifie les pièces et les archives de Pierre Paulin pour donner à voir l’étendue d’une œuvre protéiforme et visionnaire. Grâce à la collection et au fonds de documents de travail (dessins, photos, maquettes…) mis à disposition, l’entreprise favorise l’étude et l’échange autour du designer, initie de nouveaux projets et des collaborations inédites avec des institutions publiques ou privées. L’entreprise familiale produit également des pièces rares issues de l’œuvre du designer. Leur vocation est de faire exister ou de prolonger certains des rêves les plus chers à Pierre Paulin. »

Texte via Sotheby’s

VENTE DESIGN @ ARTCURIAL – 19 NOV. 2019

Design Artcurial x The Good Old Dayz

Plus d’info via Artcurial

VENTE « L’UNIVERS LALANNE » @ SOTHEBY’S

Lalanne Sothebys x The Good Old Dayz 8

« Il est exceptionnel de voir surgir sur le marché des pièces issues d’une maison d’artiste, d’autant plus lorsqu’elles sont l’œuvre d’un couple à la reconnaissance internationale. Sotheby’s est particulièrement honorée d’annoncer la vente des œuvres dont Claude et François-Xavier Lalanne avaient choisi de s’entourer dans leur résidence-atelier près de Fontainebleau. Cette collection fascinante invite amateurs et collectionneurs à pénétrer dans l’intimité de ce couple de sculpteurs de génie, à travers plus de 250 lots qui sont autant de témoignages sur leur travail, leurs amis et leur cadre de vie depuis plus de cinquante ans.

Les Lalanne, comme il est coutume de les appeler, ont donné vie à une œuvre prolifique d’où jaillissent poésie, rêve et humour. Sotheby’s France célèbrera leurs arts, en organisant, le 23 et 24 octobre à Paris, une vente exclusivement dédiée à ce duo. L’ensemble, riche de nombreuses pièces majeures, comprendra également quelques œuvres d’artistes et amis du couple dont Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely, Max Ernst, William N. Copley, Jasper Johns ou Elaine Sturtevant.

Le cœur de cet ensemble sera dédié aux œuvres créées par Claude et François-Xavier Lalanne qu’ils avaient précieusement conservées chez eux, à l’instar du Grand choupattesBureau Crocodile, des tables Gingko ou des bijoux créés par Claude Lalanne et le Rhinocrétaire, les moutons de Peter ou le Bar grand mouflon de Pauline exécutés par François-Xavier Lalanne. La maison et le jardin nous conduisent à une promenade enchanteresse qui transfigure le réel. Le visiteur est plongé dans un univers où chaque pièce, de la plus monumentale à la plus petite, dégage une force poétique incroyable.

Cet ensemble se présente comme une constellation d’amitiés issus de différents horizons mais appartenant toutes aux domaines artistiques ou littéraires : peintres, sculpteurs, écrivains, couturiers, décorateurs, architectes et photographes ont appartenu au cercle intime du couple. Parmi les artistes, leurs proches étaient Jean Tinguely, César, Constantin Brancusi, René Magritte, Niki de Saint Phalle qui avait dédicacé une Nana Pour Claude, et Edouard Boubat. Ils ont également tissé des liens outre-Atlantique avec des artistes tels que, Elaine Sturtevant, dont témoigne la toile Raysse peinture à haute tension, 1969, mais aussi William Nelson Copley ou Jasper Johns.

Les couturiers les ont accompagnés toute leur vie, au premier rang desquels Yves Saint Laurent avec qui Claude travailla sur plusieurs de ses collections dès 1969. Citons également les stylistes Karl Lagerfeld ou Marc Jacobs, les décorateurs Peter Marino et Jacques Grange, le marchand Alexandre Iolas, les écrivains Françoise Sagan et Louis Aragon, ou encore les collectionneurs Pierre Bergé et Guy et Marie-Hélène de Rothschild.

Cet ensemble nous plonge au cœur de leur univers de vie et de travail, entourés de la nature qu’ils admiraient, exaltaient et célébraient. Le couple trouvait une certaine forme d’inspiration et de complémentarité au travers des textures, des lignes et des formes rencontrées dans le monde végétal, animal ou minéral. Claude s’inspirait particulièrement des plantes et des fleurs tandis que François-Xavier s’intéressait aux animaux.

François-Xavier Lalanne (1927-2008) a fait ses classes à l’Académie Julian et Claude (1925-2019), qu’il rencontre 1952, a suivi des études à l’École des arts décoratifs de Paris. Quelques années plus tard, le couple œuvre main dans la main, leur première exposition conjointe a lieu en 1964, à la galerie J de Jeanine Restany. Intitulée Zoophites, elle préfigure l’ensemble de leur création qui recèle une fantaisie enchanteresse qui transfigure le réel. François-Xavier y présente son premier rhinocéros-bureau en laiton, et Claude des Choupattes. Les Lalanne exposent ensuite dans le monde entier de Paris à Séoul, de New Delhi à Jérusalem, de Monte-Carlo à Los Angeles en passant par New York. François-Xavier Lalanne s’est éteint en 2008 et l’œuvre du duo extraordinaire qu’il formait avec Claude a perduré jusqu’à la récente disparition de celle-ci en avril 2019.

Plus d’info sur le site de Sotheby’s.

MDFG GALLERY @ NEW YORK

Gallery MDFG - Jeffrey Graetsch NYC x The Good Old Dayz 1

Jeffrey Graetsch et Ashley Booth Klein ont fondé la galerie MDFG (Modern Design Furniture Gallery) à Williamsburg en 2015. Après avoir présenté le travail des créateurs emblématiques du milieu du siècle, tels que Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret, Le Corbusier et Jean Prouvé au sein de leur appartement, il décident d’ouvrir un espace en rez-de-chaussée sur le trottoir d’en face. Un showroom très épuré, sol en béton ciré et murs blancs, où se cottoient des masterpierces des plus grands architectes français d’après guerre et des créations d’Isamu Nocuchi ou encore George Nakashima.

MDFG GALLERY – 147 Metropolitan Avenue – Brooklyn NYC

EXPO « THE VALUE OF GOOD DESIGN » @ MOMA – NEW YORK

Expo Good Design MOMA NYC x The Good Old Dayz 1

Du 10 février au 15 juin 2019, le MOMA nous proposait l’exposition « The Value of Good Design » avec une sélection d’objets allant du mobilier et des appareils ménagers aux céramiques, au verre, à l’électronique, au design de transport, aux articles de sport, aux jouets et aux arts graphiques. Cette rétrospective nous permettant d’explorer le potentiel de démocratisation du design, en commençant par les initiatives Good Design du MoMA de la fin des années 1930 aux années 1950, qui défendait des produits contemporains bien conçus et abordables. Le concept de « Good Design » a également pris racine bien au-delà du musée : les gouvernements des deux côtés de la guerre froide l’ont adopté comme un outil essentiel de reconstruction sociale et économique et de progrès technologique dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Cette vision globale se reflète dans bon nombre des articles présentés, depuis une automobile italienne grand public Fiat Cinquecento à un appareil photo Werra de l’ère soviétique  jusqu’à une affiche japonaise pour une machine à coudre Mitsubishi et un fauteuil brésilien. Ces œuvres rejoignent des objets emblématiques et inattendus fabriqués aux États-Unis, tels que « La Chaise » de Eames, une cafetière Chemex ou le nettoyeur de crevettes d’Irwin Gershen.

L’exposition soulève également des questions sur ce que le « Good Design » pourrait signifier aujourd’hui et sur la question de savoir si les valeurs du milieu du XXème siècle peuvent être traduites et redéfinies pour un public du XXIe siècle. Les visiteurs sont invités à en juger par eux-mêmes en essayant quelques classiques du design encore en production et en expliquant comment, au travers de ses boutiques, le MoMA continue à incuber de nouveaux produits et idées sur un marché international.

Texte via MOMA

EXPO « LE CORBUSIER AND HIS ASSOCIATES » @ MAGEN H GALLERY – NEW YORK

Publié le

Expo Le Corbusier x Gallery Magen H NYC 1

La Galerie Magen H et Gérald Moreau s’associent afin de nous présenter une exposition d’œuvres de Le Corbusier (1887-1965), accompagnée d’un catalogue d’exposition. Intitulé « Le Corbusier and His Associates », cette rétrospective est constituée de plus de 40 pièces de son mobilier emblématique et de ses éléments d’aménagement d’intérieur issus de ses projets d’urbanisme et de ses commandes en France et en Inde au XXe siècle.

Le Corbusier (né en suisse sous le nom de Charles-Edouard Jeanneret) fut l’architecte et l’urbaniste le plus influent du XXe siècle. Engagé dans le développement de conditions de vie plus simples et plus efficaces, Le Corbusier fut l’un des pionniers de l’architecture moderne et encouragea de nouveaux principes d’aménagement.

Après les dégâts considérables survenus en France après la guerre, Le Corbusier était déterminé à réhabiliter la société dans le but de créer davantage d’espaces intérieurs et extérieurs pour les résidents. En 1945, il obtint sa première commande de l’Etat français pour un nouveau grand projet de logement appelé Unité d’Habitation à Marseille. Ce projet a permis à Le Corbusier de manifester pleinement ses conceptions et d’intégrer ses idées sur la vie moderne. Ce bâtiment est sans doute devenu l’un des projets à grande échelle les plus importants et les plus inspirants de Le Corbusier.
Suite aux succès de ces commandes, la ville de Chandigarh en Inde lui confie le rôle de principal urbaniste dans l’espoir de reconstruire la ville à partir de rien après la partition de l’Inde en 1947. Parmi ses projets, citons la Haute Cour, le Secrétariat, l’Assemblée, ainsi que d’autres aménagements intérieurs et urbains dans toute la ville. Pendant ce temps et tout au long de sa carrière, Le Corbusier a travaillé avec des collaborateurs et des collaboratrices, tels que Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand et Giani Rattan Singh, qui ont contribué à la réalisation de ses projets et de son mobilier, dont certains sont présentés dans l’exposition.

Le Corbusier était et reste une figure influente de l’architecture moderne. Largement salué comme un visionnaire avec des conceptions urbaines imaginatives et une utilisation unique de l’espace, il a été capable de transformer radicalement la compréhension de notre société moderne. En organisant une sélection de meubles et de d’aménagements d’intérieurs significatifs de Le Corbusier et de ses collaborateurs issus de ses projets en France et en Inde, l’exposition met en lumière l’héritage de ses convictions sur la modernité, à la fois dans l’architecture et le mode de vie. Communiqué de presse via Magen H Gallery.

TEFAF @ NEW YORK

Publié le

TEFAF NYC 2019 x The Good Old Dayz 2
Fondée en 1988, la TEFAF est considérée comme une foire de premier plan dans le monde des beaux-arts, des antiquités et du design. Cet évènement a lieu 3 fois par an au niveau international : TEFAF Maastricht, qui couvre 7 000 ans d’histoire de l’art; TEFAF New York Spring, axé sur l’art et le design modernes et contemporains; et TEFAF New York Fall, qui couvre les beaux-arts et des arts décoratifs de l’Antiquité jusqu’en 1920. Cette édition du printemps 2019 qui se déroulait du 3 au 7 mai a tenu toutes ses promesses, mention spéciale pour les stands de la Galerie Jousse, Demisch Danant, Galerie Laffanour ainsi que la Galerie Kreo.

GALERIE NILUFAR @ SALONE DEL MOBILE MILAN

Publié le

Galerie Nilufar depot - Salone del mobile 2019 1

Visite du dépôt de la Galerie Nilufar à la sortie de la ville pendant le salon du mobilier à Milan qui se tenait du 9 au 14 avril 2019. L’occasion de découvrir un espace d’exception avec de très rares pièces de Gio Ponti comme ce fauteuil de train dit « Settebello » crée en 1950 en collaboration avec Giulo Minoletti. Le reste de l’exposition faisait également la part belle au mobilier brésilien avec des créations de Jorge Zalszupin, Joaquim Tenreiro ou encore Sérgio Rodrigues.