Flux RSS

Archives de Tag: midcentury

FOCUS MAROLLES @ GALERIE DESPREZ-BREHERET

Publié le


Après avoir tenu une première galerie spécialisée dans les arts décoratifs du XXème siècle à Angers pendant une quinzaine d’années, le couple Benjamin Desprez & Hélène Bréhéret déménage à Paris dans un très bel écrin au 30 rue Croix des Petits Champs dans le 1er arrondissement. Situés à quelques pas de la future Fondation Pinault, ils ajoutent à leur offre en mobilier ancien ( Charlotte Perriand, Ingo Maurer, Jean Touret, Pierre Chapo, Jeanine Abraham …), une sélection de pièces contemporaines avec les sculptures lumineuses de Guy Bareff et les tapisseries en feutre de laine de Brigitte Bouquin Selles, deux artistes représentés exclusivement par la galerie. Vous pouvez également venir découvrir en ce moment une très rare sélection de meubles et de luminaires des Artisans de Marolles et de Jean Touret.

Galerie Desprez Bréhéret – 30, rue Croix-des-Petits-Champs – 75001 Paris

Ouvert les vendredi et samedi de 11h à 19h ou sur RDV.

Publicités

SUSPENSION A338 « BILBERRY » – ALVAR AALTO – FINN FORM circa 1950

Publié le

SUSPENSION A338 BILBERRY - ALVAR AALTO - FINN FORM circa 1950

Disponible chez JACKSONS

TABLE CASINO SOLVAY – JEAN PROUVE – 1942

Publié le

jean-prouve-table-solvay2

Disponible chez PATRICK SEGUIN

CHAISES 771 dites LANGUE – JOSEPH-ANDRE MOTTE – STEINER 1958

Publié le

Disponibles chez DEMISH DANANT

LAMPE NEMEA – VICO MAGISTRETTI – ARTEMIDE 1979

5. Lampe nemea - Vico Magistretti - Artemide 1978

LE METRO DE PARIS X THE GOOD OLD DAYZ

le-metro-ideal-de-tgod

EXPO « 50 NUANCES DE BLANC » @ GALERIE PASCAL CUISINIER – 9 Sept. au 14 Oct.

Publié le

C’est tout en blanc que s’effectuera la rentrée à la galerie Pascal Cuisinier pendant que la biennale battra son plein. En effet, le galeriste spécialisé dans le design français des années 50 a sélectionné dans sa collection 50 pièces, des plus connues aux plus rares, pour déplier toutes les nuances possibles de cette non-couleur tellement chic.

Si les années 50 en France s’identifient souvent au piètement tubulaire laqué noir, les exceptions ne manquent pas et de nombreux meubles, sièges ou luminaires ont eu une version blanche au tout début des années 50 mais aussi à la charnière avec les années 60’. Cette non-couleur capable de transformer l’objet qu’elle habille grâce d’abord à la laque, qui couvre le métal des piètement des premiers meubles de Philippon Lecoq puis ceux de l’A.R.P., les tôles perforées des luminaires de Pierre Guariche ou ceux d’Alain Richard. Mais le blanc recouvre aussi meubles et tables basses grâce au stratifié ou à l’opaline, enfin il créé une lumière subtile par l’introduction du plexiglas dans le luminaire à partir de 1958.

Ces matériaux ont vieilli bien sûr. Cela leur confère aujourd’hui une patine et de multiples nuances allant du blanc glacé des marbres et des verres teintés dans la masse, jusqu’aux ivoires profonds des fils Isogaine des chauffeuses d’André Monpoix ou des luminaires de Pierre Guariche créant toute une palette à la fois chic, subtile, sophistiquée et pour autant sobre et sans ostentation, comme bien souvent dans les créations françaises de cette époque.

La galerie ne s’est pas privée d’utiliser la gamme exceptionnelle des blancs qu’offrent les matières des tissus d’éditeurs contemporains comme Pierre Frey pour recouvrir une très belle collection de chaises, de fauteuils et de canapés d’époque. Et elle ne se privera pas non plus d’une mise en scène tout en blanc du sol au plafond seulement nuancée par les éclairages de la collection de luminaires.