Flux RSS

Archives de Tag: midcentury modern

VENTE DESIGN @ LECLERE MDV – 14 DECEMBRE 2017

Toutes les infos sur le site de Leclere MDV

Publicités

CHAISES MEDEA – VITTORIO NOBILI – FRATELLI TAGLIABUE 1955

CHAISES MEDEA - VITTORIO NOBILI - FRATELLI TAGLIABUE 1955

MIROIR ULTRAFRAGOLA – ETTORE SOTTSASS – POLTRONOVA 1968

MIRROIR ULTRAFRAGOLA - ETTORE SOTTSASS - POLTRONOVA 1968

FAUTEUIL LUTRARIO – CARLO MOLLINO – DORO 1959

FAUTEUIL LUTRARIO - CARLO MOLLINO - DORO 1959

LAMPE PILLOLA – STUDIO D.A CESARE CASATI & EMANUELE PONZIO – NAI PONTEUR 1968

LAMPE PILLOLA - STUDIO D.A CESARE CASATI & EMANUELE PONZIO - NAI PONTEUR 1968

FAUTEUIL ET OTTOMAN – TERRENCE HAROLD ROBSJOHN-GIBBINGS – WIDDICOMB 1955

FAUTEUIL ET OTTOMAN - TERRENCE HAROLD ROBSJOHN-GIBBINGS - WIDDICOMB 1955

VENTE « HOMMAGE A JEAN ROYERE » @ CHRISTIE’S – 20 NOVEMBRE 2017

« Redécouvert au milieu des années 80 par une poignée d’antiquaires parisiens, amoureux des années 50, Jean Royère s’est imposé, après trois décennies, comme l’un des créateurs les plus considérés des amateurs d’art contemporain d’aujourd’hui. Ses luminaires, tables et canapés reposent plus que tous autres, dans des demeures aux quatre coins du monde, sous l’œil bienveillant d’œuvres de Jean-Michel Basquiat, Cy Twombly ou Mark Grotjahn. Pour la générosité de ses formes, ses couleurs audacieuses, le canapé Ours Polaire est considéré par les plus fins amateurs de design comme l’un des sièges les plus aboutis du siècle écoulé. Son applique Liane passe pour une invention formelle dépassant largement le cadre du luminaire. Drôle de paradoxe mais récompense bien méritée pour cet autodidacte, qu’un brin de désinvolture avait laissé en marge durant toute sa carrière. Critiques et historiens peinaient à le ranger du côté des tenants de la tradition incarnés par Arbus ou les défenseurs du design qu’étaient Jean Prouvé ou Charlotte Perriand. Son approche si originale des matériaux, son recours à l’ornement ont fait de lui l’une des principales figures du Post-Modernisme. Les marchands d’art – que nous saluons ici – ne s’y trompèrent pas et reconnurent en lui un pionnier. Les expositions dans les galeries parisiennes et new-yorkaises, mais aussi cette grande rétrospective au Musée des Arts Décoratifs en 1999 – soutenue à l’époque par le couturier Gucci – procédèrent à cette réhabilitation exemplaire.

C’est tout naturellement que le département Design de Christie’s a voulu rendre hommage à cet artiste, avec cette vente dédiée, et en soutenant la publication d’une édition nouvelle et augmentée de la monographie sur l’artiste, que j’avais publiée en 2002. Qu’ils en soient ici remerciés. »

Pierre-Emmanuel Martin-Vivier, Directeur, Arts du XXe siècle, Chairman’s Office, Paris

Toutes les infos sur le site de Christie’s.